Bienvenue, sur le site web du Groupe Conseil Savard 18-11-2018

CPG vs Fonds communs de placement sans négatif depuis 25 ans

On sait tous que les marchés financiers sont volatils et certains pensent qu’un placement garanti est la meilleure solution d’investissement. Est-ce pourtant correct de considérer les Certificats de Placement Garanti (CPG) comme les placements les plus sécuritaires ? Est-ce vraiment la meilleure solution pour protéger son capital ? Peut-on envisager d’autres options plus rentables sans nécessairement prendre des risques démesurés ?

Comme tout investisseur avisé, il faut d’abord définir quel type d’investisseur vous êtes et quels sont vos objectifs financiers avant de placer votre argent. Certains investisseurs recherchent des placements « sûrs et peu risqués », alors que d’autres sont prêts à prendre de plus grands risques pour gagner plus d’argent. Il faut aussi prendre en compte l’inflation et la fiscalité qui peuvent influencer fortement le rendement final de vos investissements quelle que soit la forme de ces derniers.

Comparons un CPG et un produit conservateur comme le Fonds Fidelity Revenu conservateur

L’attrait d’un CPG est généralement le fait de connaître le rendement final dès le départ, peu importe la direction des marchés. Il existe aussi une garantie en capital et en intérêt. Mais ce ne sont pas les placements les plus sécuritaires car le risque associé aux CPG est généralement « faible à moyen », alors que celui associé aux bons du Trésor et aux obligations d’épargne par exemple est caractérisé de « très faible ».

Comme nous l’avons mentionné plusieurs fois dans nos publications : il est vraiment primordial de penser à la diversification de vos investissements lorsque vous construisez votre portefeuille pour essayer de réduire les risques. Une diversification stratégique est ce dont vous avez besoin pour vous assurer un rendement plus intéressant que celui des CPG.

Actuellement, ils offrent moins de 2% de rendement avec une inflation en Novembre (IPC global) de 1,2%. Aujourd’hui, un CPG sur 5 ans ne va généralement pas offrir plus de 1,5% de rendement. L’inflation annuelle a été en moyenne de 1,68% entre 2010 et 2014…Ces placements peuvent donc appauvrir certains investisseurs. N’oublions pas également que les rendements des CPG ne sont que des intérêts qui sont donc imposables à 100% – contre 50% pour les gains en capital.

Un investisseur prudent et conservateur peut trouver une solution intermédiaire et construire un portefeuille afin de chercher à obtenir des actifs avec un potentiel de croissance intéressant tout en protégeant une partie de son capital. C’est ce que propose le Fonds Fidelity Revenu conservateur : une solution pour protéger le capital de ses clients sans pleinement sacrifier le rendement du portefeuille.

Les actifs disponibles dans ce fond ont donc un double objectif : proposer un potentiel de croissance du capital avec 5% à 30% du portefeuille en placements en actions (internationales, canadiennes, américaines, marchés émergents) et un revenu prévisible avec 70% à 95% du portefeuille en titres à revenus fixes (obligations à rendements élevés, titres convertibles, obligations de provinces canadiennes ou de municipalités canadiennes etc.). Le Fonds Fidelity Revenu conservateur a eu un rendement de 7,7% en 2015 et le rendement moyen par an est de plus de 5% depuis 10 ans !

Ainsi, on voit bien qu’il existe des stratégies conservatrices qui peuvent aussi profiter des mouvements haussiers des bourses mondiales tout en s’assurant d’obtenir un flux constant de revenus. Le portefeuille est composé de plus de 2 500 obligations de tous types !

Si vous recherchez une solution d’investissement prudente nous serions ravis d’en discuter plus longuement avec vous et de trouver une autre solution d’investissement si celle-ci ne vous correspond pas entièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top